Le Pen stagne, mais ses électeurs ne sont pas "des paumés, des déçus, des gens inconscients...".