Blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Humeur

vendredi 26 octobre 2007

Doit-on parler de rafle ?

Une réquisition du Procureur de la République, ordonnant aux fonctionnaires de police de procéder au contrôle d’identité des personnes ayant commis un délit ou étant en situation irrégulière est-ce une rafle ? Non, à l’évidence.

Lire la suite

lundi 1er juillet 2002

Quand on n’a plus pied, il faut regagner le rivage

La débâcle de ce printemps a suscité beaucoup de commentaires, mais bien peu ont analysé ou voulu affronter de face la profondeur du désastre et sa pérennité. Car le discrédit jeté sur la période jospiniste n’est pas destinée à s’estomper rapidement, comme l’ont d’ailleurs montré les Législatives. C’est pourquoi nous devons évacuer de notre réflexion les interprétations rassurantes distillées abondamment par les dirigeants PS ou Verts. Le désamour des citoyens va durer.

Lire la suite

lundi 21 mai 2007

Les Verts sont morts...

Avec le score aux élections présidentielles de 2007, ceux qui conservaient leurs oeillères ont dû se rendre à l’évidence : le parti Les Verts n’a plus aucune assise en France.
Mais les idées qu’ils défendent, elles, sont très vivaces....

Lire la suite

dimanche 12 juillet 1998

Vous qui n’avez pas des pieds à la place du cerveau, bienvenus !

Foot toujours

Lire la suite

mercredi 19 septembre 2001

Un footballeur défend une bonne cause !

Une trentaine d’associations coordonnées par Amnesty international et l’Observatoire des transferts d’armements se mobilisent depuis septembre 1999 afin de lutter contre la prolifération et l’usage incontrôlé des armes légères. Celles- ci sont les plus utilisées dans 47 des 49 guerres civiles dénombrées depuis 1990, et font plus de mille morts par jour.

Lire la suite

vendredi 16 août 2013

E-mail : cliquez sur "répondre" bon sang ! Et quelques autres réflexions de bon sens

Après une année passée au Sénat, auprès de la sénatrice Hélène Lipietz, je voudrais parler ici de l’e-mail.
En effet, j’ouvre mes e-mails de travail, de mon adresse au Sénat, ainsi que ceux de la sénatrice.
Ce qui fait un sacré paquets de choses à lire.
Et même hyperorganisée comme je le suis, je suis toujours au bord d’être submergée.
Certes, je n’ai pas 174 000 mails dans ma boîte, mais il faut tout de même tout gérer.
D’autant plus que la sénatrice exige que l’on réponde à chaque personne. Et elle n’a (...)

Lire la suite

0 | 10 | 20 | 30