Nous, associations, syndicats, partis politiques, sommes fermement opposés au projet de construction d’un réacteur nucléaire européen (EPR) - tête de pont d’un nouveau parc français de centrales nucléaires.

L’industrie nucléaire tente d’imposer ce projet que l’Assemblée nationale s’apprête à entériner à travers une loi d’orientation énergétique. Nous n’acceptons pas, une fois de plus, d’être mis devant le fait accompli.

Aucun pays ne sera à l’abri d’une catastrophe nucléaire tant que continuera à fonctionner cette technologie. Comment accepter d’accumuler une quantité encore plus importante de déchets nucléaires alors que l’on ne sait pas s’en débarrasser ?

Le nucléaire est dangereux et coûteux. Il n’est pas une solution à l’effet de serre et est incompatible avec toute idée de développement durable.

S’engager dans un nouveau programme nucléaire, c’est paralyser notre avenir énergétique et environnemental pour les 50 prochaines années. L’argent de ce projet (plusieurs milliards d’euros pour le seul prototype de réacteur nucléaire EPR) devrait avant tout servir à favoriser les énergies de l’avenir, les plus respectueuses de l’environnement (comme les énergies renouvelables et les économies d’énergie).

Nous demandons

- l’abandon de tout nouveau programme de centrales nucléaires,
- un bilan complet et indépendant du nucléaire (humain, environnemental, éthique et financier...),
- l’étude de scénarios de sortie du nucléaire et des mesures d’accompagnement (basculement des budgets de recherche au profit d’alternatives énergétiques au nucléaire, plan de reconversion des emplois ?)

Devant le risque de relance du programme nucléaire, les associations, syndicats ou partis politiques signataires appellent à participer à l¹immense chaîne humaine et au rassemblement européen « Sortons de l¹âge du nucléaire » à Strasbourg, le dimanche 20 octobre 2002, à 13 h devant le Palais de l’Europe (avenue de l¹Europe). À cette occasion, nous dresserons une pyramide de boîtes de conserve recouvertes du logo radioactif, symbolisant l¹accumulation des déchets nucléaires et leur nocivité pendant des milliers d¹années.

Premiers signataires : Réseau Sortir du nucléaire (fédération de 650 associations), Fédération Sud Rail, Les Amis de la Terre France et Europe, Greenpeace France, Confédération paysanne, Sud Culture, Réseau Action Climat, UPF, Droit au Logement, Groupement de scientifiques pour l¹information sur l’énergie nucléaire, Biocoop France, Coordination nationale des collectifs contre l¹enfouissement des déchets nucléaires, L’École Émancipée, Agir pour l¹environnement, ADOME, Action des citoyens pour le désarmement nucléaire, LCR, Les Verts, Les Aternatifs, Mouvement écologiste indépendant, Fédération des élus écologistes ... ainsi que de nombreuses organisations européennes (Allemagne, Suisse, Belgique, Finlande, Danemark, Albanie...).

Programme

- 11 h : conférence de presse au café Jeanne d’Arc (4, quai Ernest Bevin à Strasbourg) près du Parlement européen avec la participation de plusieurs intervenants européens.
Contact presse : 06 64 10 03 33.
- 13 h à 14 h : Arrivée des participants au rassemblement + Pyramide de boîtes de conserve.
Des milliers de boîtes de conserve marquées du sigle nucléaire seront placées sur le quai Bevin, face au Parlement européen.
- 14 h : Chaîne humaine du Parlement européen au Conseil de l¹Europe.
la chaîne humaine se déploiera sur plusieurs lignes du Parlement au Conseil de l¹Europe, quai Bevin et avenue de l¹Europe.
- 15 h : Die-in sur place, à la suite de la chaîne humaine.
- 15 h 30 : Défilé vers la place de Bordeaux.
- 16 h : Allocutions place de Bordeaux de nombreuses délégations européennes.
- 17 h 15 : Fin du rassemblement.