Sûrement pas les politiques, qui ont toujours considéré que la politique intérieure de chaque pays n’intéresse que lui… sauf dans les anciennes colonies françaises bien sûr.

Sûrement pas les journalistes, qui ont déjà du mal avec la politique française, alors que on ne va pas, en plus, essayer de comprendre l’histoire des pays d’à côté.

Personne n’aurait donc pu se douter.

Sauf ceux qui voyaient bien la politique au quotidien.

Et clamer maintenant que " seuls " 30 % des votants veulent l’extrême droite au gouvernement, en soulignant que cela signifie que 70 % n’en veulent pas (et que, ceux-là on les soutient) c’est dire que lors des prochaines élections françaises ceux qui seront crédités de 30 % ou moins n’auront pas de légitimité.

Ca promet de l’ambiance !