Garçon manqué !

Bon, moi j’ai l’habitude, mais quand j’entends ma fille rentrer le soir en me répétant cette même ineptie, des dizaines d’années plus tard, qu’on lui serine à son tour...

Soyons clairs : les filles aiment le rose, les garçons toutes les autres couleurs ? Non, surtout le noir.

Les filles jouent à la poupée, à la dinette et à la Star Ac’. Les garçons à la bagarre et au foot.

Vous n’allez pas me croire : j’ai pondu une fille qui déteste le rose, adore toutes les couleurs vives, surtout pas le noir, et joue à la bagarre, tout en étant championne de foot, d’abord dans les buts, et même sur le terrain, comme avant, c’est encore mieux !

A l’école, on la connaît, ça peut aller, enfin je veux dire les autres enfants. Les enseignants, là, c’est plus partagé... Une fille qui passe ses récrés à taper dans un ballon, c’est pas bien normal ça, remarquez, quand on voit la mère...

Mais quand ils vont jouer à l’extérieur, à chaque fois fuse de l’équipe adverse : T’as vu, y’a une fille !

Ah oui, j’ai oublié de vous dire qu’au début il y en avait deux. L’autre a craqué, il faut des épaules solides et une sacrée envie pour faire du sport dans ces conditions.

La semaine dernière, coup de grâce. Baguenaudant chez un marchand de journaux, elle feuillette puis demande à son père de lui acheter Cap’tain Biceps. Son père feuilletant à son tour la chose, hésite.

C’est alors que le vendeur, bien intentionné, lance : "C’est pour les garçons !".

Face à cet argument de choc, le père a craqué : il a acheté à sa fille le magazine...


A cliquer : Les p’tits égaux.

Une jolie chanson à conseiller à toutes celles qui sont confrontées à la question : Gare aux cons.

Voir aussi la suite de cette saga : Garçon manqué ? Non, fille réussie ! (2)