Ces études, exahaustives, sur l’état du respect de la réglementation en vigueur a montré que 100 % des terrasses et étalages ne respectaient pas la réglementation !

Ni le commissariat, ni la préfecture, ni la mairie n’ont bougé le petit doigt.

La situation s’est aggravée, les commerçants se sachant totalement protégés, jamais incommodés.

En 2015 les nombreuses terrasses et étalages empêchent les piétons de passer, rendent les trottoirs dangereux, et troublent le sommeil des habitants.

Les études que nous avions faites à l’époque pourraient être un bon point de départ pour que les cafetiers ne soient pas, en toute impunité, des hors la loi, et qu’ils soient soumis aux mêmes règles que tous les autres citoyens.

Mais il faut un désir politique, totalement absent à Paris.

PDF - 10.2 Mo
Novembre 2003 : Etude des terrasses et étalages du Quartier Temple
PDF - 18.5 Mo
Février 2004 : Etude des terrasses fermées du Quartier Temple
PDF - 82.1 Mo
Juillet 2005 : Etude des terrasses et étalages du Quartier Temple

[1Dont j’ai été présidente.