Lors des votes des amendements, les décisions, les interventions et les résultats des votes étaient visibles en direct.

Une telle transparence laisse rêveur.

Qui d’autre ferait cela ? Exemplaire !

Un traitement de texte (libre évidemment) sur un serveur alimenté en temps réel par les notes et votes, la technique est simple.

Il suffit donc de le vouloir. Quand on pense que nombre de compte-rendus d’AG, de réunions de groupes centraux des partis sot à peine accessibles aux membres...

Aujourd’hui, on vote pour les postes du board [1].

Une fois de plus le board ne comprend que des hommes, alors que deux femmes étaient sur la liste et que 21 pays ont voté.

Une constante : plus on défend les libertés numériques, moins de femmes sont acceptées, logiciel libre, open source, Partis Pirates...

Il s’agirait tout de même de s’interroger sur la construction de la société numérique sans place pour la moitié naturelle et indéfectible de la population.

JPEG - 91.9 ko
Très peu de femmes dans la salle...
aucune élue dans le Board !
La nouvelle génération d’hommes politiques ressemble furieusement aux précédentes...
JPEG - 67.4 ko
Le board au complet

Rackham aussi a fait des photos.

[1Il ya eu un vote long et compliqué pour le choix du terme : board a gagné sur coreteam.