Accueil > Au sénat > Des religions en faveur du mariage pour tous

Dans le cadre des auditions concernant le mariage entre personnes du même sexe, seules les instances religieuses officielles des monothéismes, toutes contre ce projet de loi, avaient été auditionnées.

C’est pourquoi la sénatrice Hélène Lipietz a proposé que l’opinion contraire soit également entendue.

Le rapporteur de la loi, le socialiste Jean-Pierre Michel a accepté avec enthousiasme.

Ont ainsi été entendus :

- les associations suivantes : l’Union nationale des associations familiales (UNAF), Familles rurales, Familles de France, le Conseil national des associations familiales laïques (CNAFAL), l’Union des Familles Laïques (UFAL), la Confédération nationale des familles catholiques, l’association des départements de France, la Confédération syndicale des familles, SOS homophobie, l’association David et Jonathan, Beit Haverim, l’association Contact, l’association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL), Homosexualité et socialisme, Gaylib, l’association Arc-en-ciel, l’association Parents d’élèves de l’enseignement libre (APEL), la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), l’Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans ( inter- LGBT) , l’association des Familles homoparentales (ADFH), La voix des adoptés, Racines Coréennes, le Mouvement pour l’Adoption sans frontières, Enfance et familles d’adoption,".

Un représentant catholique, Patrick Sanguinetti, Stéphane Lavignotte, pasteur protestant ; Frank Jaoui, porte parole du Beit Haverim [1], juif ; et Ludovic-Mohamed Zahed, fondateur de Calem, musulman, ont donc pu expliquer à la commission en quoi le mariage entre personnes du même sexe n’était pas antagoniste avec chacune de ces religions.

Hélas, la neige était au rendez-vous et la sénatrice n’a pu assister à leur audition, coincée en Seine et Marne...

Les collaborateurs ne pouvant les représenter, moi non plus.

JPEG - 205.2 ko
A la manifestation du 16 décembre 2012