Ah, de quelle bonté font-ils preuve, les supermarchés, en installant sur leurs parkings des points de récupération de conserves et autres savonnettes destinées aux réfugiés kosovars !

Mais, au fait, des milliards dépensés pour bombarder on ne pourrait extraire de quoi fournir conserves et savonnettes aux émigrés de force ?

Des salaires des militaires, retraités en pleine force de l’âge, qui cumulent un revenu et leur retraite, on ne pourrait extraire de quoi fournir conserves et savonnettes aux émigrés de force ?

Et des actionnaires des supermarchés on ne pourrait extraire de quoi fournir conserves et savonnettes aux émigrés de force ?

Apitoyer sur le sort de milliers de personnes est bien plus intéressant que de se poser les questions politiques qui correspondent à cette situation, non ?

Quel mauvais esprit…